Introduction de l’accélérateur financier

introduction-de-laccelerateur-financier.jpg

L’accélérateur financier repose sur un principe visant à consolider une économie en croissance et à décliner celle en décroissance. Cette théorie a été mise en application, pour la première fois, par Ben Bernanke, président de la Réserve Fédérale des États-Unis. Cet accélérateur financier a commencé à faire surface avec la crise financière de 2008. À l’époque, les banques n’arrivaient plus à assurer le financement de l’économie américaine. Elles ont donc laissé les consommateurs et sociétés de bénéficier des crédits.

Le modèle de l’accélérateur financier

accelerateur-financier.jpg

L’accélérateur financier est aussi appelé « catalyseur ». Il a, comme principale conséquence sur l’économie réelle, l’amplification d’un choc financier. En l’absence d’une politique économique, il permet la propagation des conséquences d’un problème financier. À titre de rappel, la conséquence négative d’une crise financière se traduit par une diminution de la demande, de la production nationale et mondiale. Elle affecte, bien évidemment, la richesse des acteurs. L’accélérateur financier peut ainsi être à l’origine d’un recul profond et durable sur le plan mondial. Dans la plupart des cas, c’est suite à des imperfections au niveau des systèmes financiers que l’accélérateur financier surgit. Ces imperfections peuvent apparaître comme une discorde d’information entre les prêteurs et investisseurs.

Le débat sur l’accélérateur financier

le-debat-sur-laccelerateur-financier.jpg

L’accélérateur financier est sujet à des débats, depuis des années. Il est considéré comme le principal responsable de la grande récession, selon certains professionnels de l’économie. D’après les résultats de nombreuses recherches menées récemment, la libéralisation financière est toujours liée étroitement à une crise plus ou moins sérieuse. Prenons l’exemple de la crise de 2007 qui a donné lieu à la récession économique mondiale. Sans doute, l’économie mondiale influe celle des pays développés ainsi que ceux en voie de développement. La crise qui règne à travers les marchés financiers envahit l’économie réelle avec un catalyseur, baptisé « accélérateur financier ».